Le Centre de femmes soutient les cuisines collectives

Le Centre de femmes soutient les cuisines collectives
Ofrah Bernard, Bruno Lemieux, Claudette Lehoux et Joëlle Thérien, responsable des cuisines collectives, en plein travail. (Photo : (Photo Le Canada Français - Jessyca Viens-Gaboriau))

Communauté. Le Centre de femmes du Haut-Richelieu soutient le démarrage de cuisines collectives dont les membres peuvent cuisiner dans les locaux de l’organisme.

Depuis le déménagement dans ses nouvelles installations de la rue Georges-Phaneuf, dans le quartier Saint-Gérard, le Centre de femmes est doté d’une nouvelle cuisine.

L’aménagement de la cuisine est le résultat de l’implication des membres du Centre et de celle de citoyens qui ont donné de leur temps pour son installation.

L’organisme a pu compter aussi sur des dons. Ainsi, l’îlot central de la cuisine a été fourni gracieusement par l’entrepreneur chargé de faire les installations. L’aide financière de Desjardins a permis l’achat des électroménagers.

Plats économiques

Un groupe de cuisine collective est formé de trois à six personnes qui se réunissent au moment et à la fréquence qui leur conviennent, pour préparer des plats économiques, sains et appétissants.

Elles mettent en commun leur temps, leur argent, leurs compétences et leurs idées. Elles planifient les menus, procèdent aux achats, cuisinent les mets et évaluent les résultats. Respect et solidarité sont les valeurs qui guident leur participation.

Les cuisines collectives s’adressent à toutes les personnes, indépendamment de leur âge, leur sexe ou leurs revenus. Les participants se joignent à un groupe pour rencontrer des gens, économiser, apprendre des nouvelles techniques culinaires ou découvrir de nouvelles recettes.

Soutien

Le Centre de femmes offre du soutien technique pour le démarrage et l’animation des groupes de cuisine collective dans les municipalités rurales de la MRC du Haut-Richelieu depuis plus de sept ans. Le démarrage et le soutien des cuisines collectives sont rendus possibles grâce à l’aide financière de Centraide du Grand Montréal.

L’appui aux cuisines collectives s’inscrit dans la mission d’éducation populaire et d’amélioration de la sécurité alimentaire du Centre de femmes du Haut-Richelieu qui est membre du Regroupement des cuisines collectives du Québec.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des