Le projet de l’ancien Mickey plutôt bien accueilli

Par Gilles Berube
Le projet de l’ancien Mickey plutôt bien accueilli
Une esquisse du bâtiment vu des airs, à l'intersection de la 2e Rue et de la 5e Avenue. (Photo : (Esquisse STA Architecte))

Vieux-Iberville. Le projet résidentiel et commercial proposé sur le site de l’ancienne cantine Chez Mickey reçoit un accueil plutôt favorable, indique Luc Castonguay, directeur du Service de l’urbanisme, de l’environnement et du développement économique à la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Cependant, des voisins s’inquiètent du stationnement, de la hauteur du bâtiment et de son style architectural, précise M. Castonguay. C’est ce que certains ont fait valoir lors de la consultation tenue sur le projet, le 5 décembre dernier, au Domaine Trinity.

L’ancien restaurant était installé sur un terrain grand comme un mouchoir de poche. La proposition du promoteur, la firme Construction J.P. Lalonde, s’étend cependant sur un terrain beaucoup plus vaste, englobant un autre lot donnant sur la 2e Rue. L’immeuble doit prendre forme sur le coin nord-ouest de l’intersection de la 5e Avenue et de la 2e Rue.

Au rez-de-chaussée, le projet prévoit trois locaux commerciaux voués à la vente au détail, aux commerces de services ou à la restauration. Deux des espaces commerciaux se trouveraient à peu près à l’emplacement de l’ancienne cantine. Ils seraient séparés du troisième local par une porte cochère conduisant à l’arrière de l’immeuble. Le concept prévoit une terrasse pour un restaurant en façade du troisième local.

Appartements

Le plan propose un appartement d’une chambre à coucher au rez-de-chaussée et l’équivalent en demi-sous-sol. Dans un cas, l’entrée donnerait sur la 2e Rue et dans l’autre, elle serait à l’arrière. Ce logement bénéficierait d’une terrasse.

Le bâtiment doit compter trois étages. Au deuxième, on retrouverait trois appartements d’une chambre à coucher et un 4½. Le dernier étage compterait trois 4½ et un 5½. Ces quatre logements disposeraient d’une pièce avec terrasse sur le toit pouvant servir de chambre, de bureau ou de séjour.

Au total, le stationnement prévoit 20 cases. Il semble que ce soit une appréhension pour les résidents du voisinage.

Revitalisation

Pour la Ville, le projet s’inscrit bien dans la revitalisation du Vieux-Iberville. L’emplacement est desservi par deux lignes d’autobus. Il se trouve au cœur d’une zone de commerce, de services et d’institutions. Par rapport à l’époque de la cantine et du dépanneur de la 2e Rue, il s’agira d’une véritable métamorphose.

Le projet nécessite un changement de zonage, à la fois pour les usages, le nombre d’étages et des marges réduites. Les citoyens avaient jusqu’au 19 décembre pour transmettre des commentaires par écrit. Le projet sera soumis au conseil en janvier. La procédure de changement de zonage s’amorcera le même mois pour s’échelonner jusqu’en mai. Une deuxième séance de consultation se tiendra en mars et la procédure référendaire se déroulera en avril, si nécessaire.

Notons que depuis quelques années, la compagnie Construction J.P. Lalonde a développé une spécialité dans la réfection et la conversion de vieux immeubles et la mise en valeur de friches industrielles et commerciales.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des