Un beau cadeau confectionné par des élèves de Marcel-Landry

Par Marie-Josée Parent
Un beau cadeau confectionné par des élèves de Marcel-Landry
Les élèves du PEI à Marcel-Landry ayant participé au projet. De gauche à droite, rangée du haut: Emina Ibraimoski, Chloé Dufort, Laurie Rousselle, Fabrice Pilon, Maylissa Potvin, Zachary Gagné, Florence Thibaudeau et Sarah Côté. Rangée du bas: Jade Cajolais, Roxane Courchesne, Maxym Normandin, Audrey-Ann Durocher et Éloïse Cantin. Absente: Amélie Sylvain. (Photo : (Photo gracieuseté))

Éducation. Des élèves de la polyvalente Marcel-Landry ont remis un cadeau fort original à des enfants de la maternelle. À quelques jours de Noël, ils ont fabriqué des lits pour leurs lutins.

Les jeunes avaient le goût de semer un peu de bonheur dans leur communauté. C’est pourquoi les finissants du Programme d’éducation intermédiaire (PEI) ont décidé de s’investir pour une troisième année consécutive pour une bonne cause.

Cet automne, ils ont construit 70 lits destinés aux élèves de l’école du Pélican. Chaque adolescent a confectionné cinq présents dans ses temps libres. Les cadeaux ont tous été personnalisés en fonction de leur destinataire.
Les étudiants ont remis leurs œuvres lors d’une grande journée de distribution. Cela leur a permis d’échanger avec les tout-petits.

«Plusieurs élèves me disent que de voir la réaction des enfants les comble, souligne Sylvain Daigneault, enseignant à la polyvalente Marcel-Landry. Au cours de leur parcours, ils ont à s’impliquer en société et faire du bénévolat. Ils ont l’impression de voir l’impact direct de leur geste. Avec les jeunes enfants, la réaction est vraie et spontanée. C’est très gratifiant pour les plus vieux.»

Prise de conscience
Avec cette activité, les adolescents prennent conscience que tous les enfants n’ont pas la même chance. Ainsi, tous ne possèdent pas un lutin taquin. On précise alors que le lit peut servir à un ourson ou une poupée.

Tous les finissants ont apprécié cette expérience, jugée enrichissante et gratifiante. «Donner de son temps est magique, estime Sylvain Daigneault. Tous les élèves ont embarqué dans ce projet sans qu’aucune note n’y soit rattachée. Mes élèves ont reçu une dose d’amour de la part des plus petits et ils en garderont certainement un merveilleux souvenir.»

Soulignons que les enfants ont fait parvenir un dessin personnalisé aux étudiants pour les remercier de leur geste.
L’initiative des élèves a fait l’objet d’une capsule vidéo. Elle peut être visionnée sur YouTube. Il suffit de la chercher par son titre, «Lits pour lutins 3».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des