MOIS DE L’HISTOIRE DES FEMMES

MOIS DE L’HISTOIRE DES FEMMES

HENRIETTE FELLER

Henriette Feller est née en Suisse le 22 avril 1800. Le décès de quatre de ses proches en cinq ans l’amène à se convertir au protestantisme et à dédier sa vie à l’évangélisation.

C’est avec cet objectif qu’elle s’embarque pour l’Amérique en 1835. Une veuve ne pouvant voyager seule, le pasteur Louis Roussy l’accompagne dans son périple. Ils s’établissent à Grande-Ligne (aujourd’hui Saint-Blaise), car cette terre est peu colonisée et loin de l’influence du clergé catholique de Saint-Jean. Le secteur ne possède alors pas d’école, ce qui leur donne une porte d’entrée chez les gens. En effet, Henriette Feller offre des cours de lecture de la Bible. C’est ainsi que prend naissance la Mission de Grande-Ligne.

C’est avec la conversion de madame Lord (ou Lore) et de son gendre Jean-Baptiste Lévesque que la Mission grandit en popularité. Lévesque laisse Henriette Feller utiliser son grenier pour dispenser ses cours. Elle reçoit les enfants le jour et les adultes le soir.

Henriette Feller, qui a toujours eu une santé fragile, est victime de paralysie en 1865. Dès ce moment, elle gère la Mission de sa chambre, dont elle ne sort que peu. Elle décède en 1868 et est inhumée au cimetière protestant de Grande-Ligne. Elle aura réussi à créer la première communauté protestante francophone en Amérique du Nord.

Le Musée Feller est aménagé dans la maison des Lévesque, sur la rue principale de Saint-Blaise-sur-Richelieu, depuis 1973. Installée plus récemment, on trouve, devant cette maison, la Place Grande-Ligne, une exposition extérieure qui retrace les moments marquants de l’institut Feller, de ses débuts jusqu’au grand incendie de 1968, en passant par son utilisation comme camp pour prisonniers allemands durant la Deuxième Guerre mondiale. Un arrêt gratuit et fascinant à prévoir dans votre escapade automnale!

Ne manquez pas cet article dans sa version allongée disponible très bientôt sur notre tout nouveau site Web. Il vous permettra d’en apprendre plus sur les problèmes rencontrés par Henriette Feller lors des rébellions des patriotes, de même que sur l’évolution de l’école.

La maison des Lévesque, vers 1930. Collection Musée du Haut-Richelieu, 1986.29.1115.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des