LE 6E BATAILLON, ROYAL 22E RÉGIMENT

LE 6E BATAILLON, ROYAL 22E RÉGIMENT

Faire la différence pour son pays et sa communauté, à temps partiel

Honneur et Devoir. Telle est la devise du 6e Bataillon, Royal 22e Régiment, l’une des unités militaires présentes dans la région de Saint-Jean-sur-Richelieu. Comme toute unité d’infanterie de la Réserve de l’Armée canadienne, sa spécificité réside dans le statut des 190 membres qui la composent, soit être au service du Canada à temps partiel pour la très grande majorité d’entre eux.

La plupart des réservistes occupent des emplois civils très variés et poursuivent des carrières à temps plein à l’extérieur des Forces armées canadiennes. Nombreux aussi sont ceux et celles qui étudient à temps plein. Mais tous ont en commun le désir de relever le défi de la vie militaire et sont disposés à offrir leurs compétences pour renforcer l’Armée canadienne, à temps partiel.

Au sein du 6e Bataillon, Royal 22e Régiment, les réservistes œuvrent à titre d’officiers ou soldats d’infanterie, d’administrateurs aux ressources humaines ou aux finances, ou encore de musiciens. Ils consacrent une soirée par semaine et une fin de semaine sur trois à leur engagement professionnel au sein de la Réserve de même que quelques semaines en été.

En plus de l’apprentissage de leur métier, les réservistes suivent des formations militaires et un entraînement physique exigeant, le même que celui des membres de la Force régulière. Ils apprennent notamment à manipuler des armes, à donner les premiers soins, à s’orienter sur le terrain et à prendre des décisions parfois rapides.

Ainsi formés, les réservistes peuvent être appelés sous les drapeaux aux côtés de la Force régulière principalement pour venir en aide aux communautés locales en cas de catastrophes naturelles. Certains volontaires sélectionnés peuvent aussi être amenés à appuyer l’Armée lors d’opérations internationales.

Selon le commandant du 6e Bataillon, Royal 22e Régiment, le lieutenant-colonel J.M.L. Charlebois, c’est la fierté de l’engagement qui unit ses membres. «Pour joindre le bataillon, les membres doivent être conscients qu’ils représentent plus qu’eux-mêmes. Ils représentent leur pays, leurs concitoyens. C’est une responsabilité valorisante qu’il faut assumer avec fierté et dévouement».

L’enrôlement dans la Réserve de l’Armée est possible dès 16 ans sous condition d’approbation parentale. Depuis quelques années, les nouveaux membres de la Réserve peuvent jouir d’un programme leur garantissant un emploi estival à temps plein (EETP) selon leurs disponibilités, et ce, pour les quatre premières années de leur carrière de réserviste.

En plus de la rémunération et des avantages sociaux offerts, dont l’accès à un régime de retraite, s’engager en tant que réserviste peut présenter l’avantage de stimuler une carrière à l’extérieur des Forces. L’esprit d’équipe, la discipline, l’engagement et l’habileté à prendre des décisions rapides sont des qualités développées chez les réservistes et prisées par les employeurs civils. Aucun contrat d’engagement ne lie les membres, qui peuvent quitter la Réserve à tout moment.

Pour en apprendre davantage sur le 6e Bataillon, Royal 22e Régiment, rendez-vous sur leur page Facebook. Les dépôts de candidature sont possibles au Pavillon Adjudant-Chef Couture (édifice C16), sur le site du Collège militaire royal de Saint-Jean, le mardi soir à compter de 19h30.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des