Du soutien demandé pour les agriculteurs

Du soutien demandé pour les agriculteurs
Le projet de loi propose de mettre en place un fonds pour la mise en œuvre de mesures visant à favoriser le bien-être des agriculteurs. (Photo : Le Canada Français - Archives)

Texte de Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local

Le porte-parole libéral en matière de petites et moyennes entreprises, Monsef Derraji, a présenté le 10 juin à l’Assemblée nationale projet de loi visant à améliorer le soutien offert aux entrepreneurs et aux agriculteurs en matière de santé mentale.

«La crise de la COVID-19 a accentué drastiquement la détresse chez nos entrepreneurs et agriculteurs. Bien avant la pandémie, un entrepreneur canadien sur deux témoignait déjà que des problèmes de santé mentale nuisaient à leur capacité de travailler.

«En considérant que la principale source d’anxiété s’avérait l’argent pour les deux tiers d’entre eux, poursuit-il, il est facile de croire que la crise de la COVID-19 n’a fait qu’amplifier les difficultés. Il est temps qu’on reconnaisse le problème, qu’il cesse d’être tabou et que l’on dote enfin nos entrepreneurs et agriculteurs de moyens concrets lorsqu’ils traversent une situation de détresse psychologique», exprime le député de Nelligan.

Le projet de loi propose, notamment, de mettre en place un fonds dédié au sein du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation qui serait affecté à la mise en œuvre de mesures visant à favoriser le bien-être des agriculteurs. Également, il présente la constitution d’un comité consultatif dans chaque région administrative du Québec. Ce comité aurait comme mandat d’effectuer des études et des recherches sur la santé mentale des entrepreneurs et des agriculteurs ainsi que de solliciter et recevoir des observations et suggestions.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires