La Ville plante 2200 végétaux à Iberville

Par Gilles Berube
La Ville plante 2200 végétaux à Iberville
Différentes essences de conifères et de feuillus indigènes ont été plantés du 25 au 27 mai, dans le secteur Iberville. (Photo : Photo Le Richelieu − Jessyca Viens-Gaboriau)

Un nouveau site a été récemment été verdi par la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu et ses partenaires. Près de 2200 arbres et arbustes ont été plantés sur un terrain situé aux abords de l’autoroute 35 et de la route 104, dans le parc industriel du secteur Iberville.

Des travaux d’arpentage, de fauchage et de piquetage préparatoires à la plantation ont été effectués au préalable sur ces bretelles d’autoroute qui appartiennent au ministère des Transports du Québec. Les essences de conifères et de feuillus indigènes sélectionnées ont ainsi été positionnées de façon à respecter le dégagement nécessaire à la visibilité et les normes de sécurité du ministère. Le Covabar et NatureLab.World ont été mandatés pour procéder à la plantation.

De ces 2200 végétaux, 1600 arbres ont été financés par les initiatives de recherche de fonds de Jean-François Desaliers, un bénévole johannais impliqué. Grâce à ses efforts, les participants du Salon du véhicule électrique de Montréal (600 arbres), de la Grande dégustation de Montréal (500 arbres) et de l’événement organisé à l’occasion du 50e anniversaire du Réseau FADOQ (500 arbres) ont offert une contribution pour réduire les impacts environnementaux de leur participation à ces événements par la plantation d’arbres.

Autres partenaires

Desjardins appuie également le présent projet en soutenant la plantation de 91 arbres d’un format de 3 à 7 gallons. Réalisée dans le cadre du programme «Une hypothèque, un arbre», la participation de la coopérative financière, qui inclut aussi la mise en terre de 409 arbres cet automne, s’élève à 50 000$ pour 2020.

Enfin, la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu contribue pour sa part à fournir 503 arbustes, à encadrer la démarche, à réaliser des divers travaux, ainsi qu’à entretenir les plantations, ce qui représente un investissement de 40 000$.

Le reboisement en zone urbaine participe à la lutte aux changements climatiques, à la réduction des îlots de chaleur, à la diversification des paysages, ainsi qu’au maintien de la biodiversité en ville.

Cette nouvelle plantation s’inscrit dans l’objectif de plantation de 50 000 arbres en dix ans que la Ville s’est fixée pour 2025 avec son plan de conservation des milieux naturels. En incluant les précédents projets, 58,5% de l’objectif a été atteint avec 29 263 arbres plantés sur le territoire johannais.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des