Toilettes à débit réduit: la Ville met fin au programme de subvention

Par Gilles Berube
Toilettes à débit réduit: la Ville met fin au programme de subvention
Les cabinets de toilette à débit réduit sont maintenant la norme. (Photo : Le Canada Français ‒ Archives)

La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu abandonne son programme de subventions pour encourager l’achat de cabinets de toilette à faible débit. Par contre, elle amorce une réflexion sur l’habitation durable.

Il y a maintenant cinq ans que la Ville maintenait un programme de subvention à cet effet. Le but était de réduire la consommation d’eau potable. Depuis sa création, il avait été reconduit à au moins trois reprises. Le conseil municipal a décidé d’y mettre fin. À sa séance du mois d’avril, il  a abrogé le règlement établissant cette aide financière.

Chef de la Division environnement, Francine Van Winden explique que l’aide financière avait une portée limitée. À une époque, les citoyens avaient le choix, mais ce n’est plus le cas. Actuellement, tous les appareils sur le marché sont à faible débit.

En outre, à l’usage, on a constaté que l’aide financière n’avait pas un effet incitatif significatif. Les propriétaires ne changeaient pas les cuvettes de toilette uniquement pour poser un geste environnemental. Ils le faisaient seulement quand un appareil était défectueux. Tant qu’à y être, aussi bien profiter de la subvention municipale.

En préambule de sa résolution, le conseil municipal indique «qu’il y a lieu de réévaluer l’approche en s’orientant vers un programme d’habitat durable.» Selon notre interlocutrice, ce projet est embryonnaire. On doit parler d’une amorce de réflexion, prévient-elle sans vouloir s’avancer sur la portée d’un éventuel programme d’aide financière. Mais on peut en déduire qu’il pourrait toucher plusieurs éléments d’une résidence.

Notons que les toilettes à débit réduit se sont progressivement imposées sur le marché depuis deux décennies. Comparativement aux anciens modèles, elles permettent une économie des deux tiers en eau potable. Pour un ménage de trois personnes, ça peut représenter 66 000 litres par année.

 

@BV:Les cabinets de toilette à débit réduit sont maintenant la norme.

<@CP>(Photo Le Canada Français ‒ Archives)<@$p>

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des