DON DE SOI

DON DE SOI

En ce temps de COVID-19, je ne pouvais passer à côté. Je me devais de souligner le travail de tous ces anges qui sont sortis de la retraite pour répondre à l’appel du Premier ministre François Legault qui demandait aux citoyens de venir aider dans les CHSLD. Aujourd’hui, je vous présente une personne en or qui est venue prêter main-forte au réseau de la santé.

Paul Lemieux

Paul Lemieux a quitté officiellement son emploi de paramédic après 38 ans de fiers services. Jamais il n’avait pensé que 8 ans plus tard il se retrouverait à travailler dans un CHSLD…

« Quand j’ai entendu l’appel, je savais que je devais faire quelque chose. Le désir d’aider est venu chercher le paramédic en moi », nous explique M. Lemieux. Plusieurs raisons l’ont incité à revenir : « le fait qu’il y a eu un appel à tous, une demande d’effort collectif et la pénurie de personnel dans le réseau de la santé, alors c’était impossible pour moi de rester à la maison ».

De Lacolle, il est allé aider au coeur de la pandémie sur l’île de Montréal. Il a été affecté à un CHSLD sur un étage catégorisé « zone rouge ». N’écoutant que son coeur et sa volonté d’aider les résidents, il a fait fi de ses craintes de contracter le coronavirus. « Je n’avais pas le choix, les aînés ont besoin de manger, de boire. Ils sont démunis et ont besoin de nous », affirme-t-il. Avec toutes ces mesures en place, le paramedic n’est pas stressé : « Je ne suis pas une personne craintive, dit-il. En respectant bien les mesures préventives, je n’ai pas particulièrement d’inquiétude. » Son baume au coeur, ses petites victoires personnelles arrivent quand il voit de ses patients sortir de la zone rouge après avoir vaincu la maladie.

Et le nouveau travail de ce retraité lui demande également beaucoup de sacrifices, particulièrement lorsqu’il rentre chez lui la fin de semaine. « Je vis au sous-sol et ma conjointe vit à l’étage. Je fais des FaceTime avec mes petits-enfants que j’adore », a expliqué M. Lemieux.

Le dévouement de Paul Lemieux ne passe pas inaperçu et suscite l’admiration de ses anciens collègues. « Nous sommes très fiers de Paul. Pour lui, être un paramédic ce n’était pas qu’un travail, ça le rend tellement fier. Je lui lève mon chapeau et j’espère que d’autres prendront exemple sur lui, car dans le réseau de la santé on a besoin de vous » a confié M. Didier Gagné, un ex-collègue de M. Lemieux.

Tant que la crise continuera de sévir, M. Lemieux entend demeurer fidèle au poste pour donner un coup de main au réseau de la santé qui est débordé par toute la gestion entourant la COVID-19. Bravo M. Lemieux, et merci pour ce don de soi.

aines-a-coeur.com

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des