On se ressemble - corneille

Une centaine de voitures à admirer

Photo de Valerie Legault
Par Valerie Legault
Une centaine de voitures à admirer
Maxime Saint-Onge et sa Tesla Model X. (Photo : Le Canada Français - Julien Saguez)

La Parade de rêve de la Fondation Le Renfort s’adapte à la COVID-19. Le samedi 19 septembre, les citoyens devront ouvrir l’œil pour admirer la centaine de voitures inscrites à l’événement défiler près de chez eux.

Le Renfort a revu de fond en comble le déroulement de son activité pour répondre aux consignes de santé publique. Le premier et le plus gros défi consistait à réduire la taille des rassemblements.

Exceptionnellement, la Parade de rêve ne s’adressera cette année qu’aux familles dont un membre vit avec une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme ainsi qu’aux propriétaires de voitures exotiques. Le grand public, qui avait l’habitude de se donner rendez-vous au Carrefour Laplante et au Faubourg Saint-Jean pour voir les bolides de près, devra se contenter de les regarder passer sur la route. Au cours de la journée, la Fondation Le Renfort publiera régulièrement leur itinéraire sur sa page Facebook.

La centaine de voitures inscrites à la Parade de rêve sera donc divisée en plusieurs cortèges qui feront tour à tour halte dans l’un des six sites d’arrêts extérieurs. Sur place les attendront entre 20 et 40 participants et leurs accompagnateurs. Ils pourront s’approcher des voitures et se faire photographier à côté d’elles.

Protection

Chaque site sera aménagé pour protéger la santé de tous. Des masques seront distribués gratuitement et des stations de lavage des mains seront facilement accessibles.

Comme la distanciation physique est difficile à respecter en voiture, les bénéficiaires de la Fondation Le Renfort ne pourront faire de balades dans l’auto ou le camion de rêve comme ils en avaient l’habitude.

«La Parade de rêve sera un défilé de voitures qui ne passera pas inaperçu, promet Andréanne Jalbert, directrice générale de la Fondation Le Renfort. Notre priorité, c’est la sécurité de tout le monde.»

Incontournable

Depuis le déclenchement de la pandémie de coronavirus ce printemps, la Fondation Le Renfort s’est fait demander à plusieurs reprises ce qu’il arriverait à son événement phare. Fondée en 2009, la Balade de rêve représente sa plus grosse activité de financement de l’année.

L’organisme voulait coûte que coûte lui trouver une solution de rechange, d’où la Balade transformée en Parade de rêve. «Nos familles ne sont pas en pause, rappelle Andréanne Jalbert, directrice générale de la Fondation Le Renfort. La pandémie leur fait vivre un stress émotionnel et financier. Votre aide est plus requise que jamais.»

Les dons recueillis grâce à la Parade de rêve serviront à financer les différents créneaux de la Fondation Le Renfort tels que les activités sociales pour briser l’isolement, l’aide financière pour les familles à faible revenu et les logements adaptés pour personnes handicapées.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires