On se ressemble - corneille

Les policiers plus sévères aux passages piétonniers

Photo de Valerie Legault
Par Valerie Legault
Les policiers plus sévères aux passages piétonniers
Le passage piétonnier face au parc des Éclusiers, à l'entrée nord du Vieux-Saint-Jean, sera l'un des endroits ciblés par les policiers pendant l'Opération Bon pied, bon œil. (Photo : Archives - Jessyca Viens-Gaboriau)

L’Opération Bon pied, bon œil battra son plein à compter du 19 octobre à Saint-Jean-sur-Richelieu. Jusqu’à la fin du mois, les policiers seront particulièrement vigilants aux abords des passages pour piétons. Ils seront aussi moins tolérants sur le non-respect du Code de la sécurité routière.

Les policiers réaliseront plusieurs interventions ciblées pendant l’Opération Bon pied, bon œil. Entre le 19 et le 30 octobre, leur présence sera accrue aux intersections suivantes: à l’angle des rues Saint-Jacques et Longueuil; sur la rue Champlain, devant le parc des Éclusiers; sur la rue Pierre-Caisse, devant le parc Joseph-François-Davignon; à l’angle des rues Victor-Hugo et Rancourt; au pont de l’île Saint-Thérèse ainsi qu’au carrefour giratoire du boulevard Saint-Luc et de la rue Douglas.

Le partage de la route entre automobilistes, cyclistes et piétons est au cœur de l’Opération Bon pied, bon œil depuis dix ans. «On va continuer à faire de la prévention, mais on fera un peu plus de répression, prévient le sergent Jérémie Levesque, du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu. Les gens commencent à savoir qu’il faut laisser le passage aux piétons. Ça fait partie des choses à savoir pendant leur examen de conduite.»

Le Code de la sécurité routière stipule qu’un automobiliste doit s’immobiliser dès qu’un piéton manifeste son intérêt de traverser la rue. S’il ignore ce dernier, le conducteur fautif peut écoper une amende de 100$ et de deux points d’inaptitude.

Contact visuel

Le piéton doit quant à lui s’assurer d’établir un contact visuel avec les automobilistes avant de traverser la rue. Pour sa propre sécurité, il devrait aussi s’assurer de le faire à un endroit désigné comme passage piétonnier. Un piéton fautif s’expose à recevoir un constat d’infraction de 15$ plus les frais, pour un total de 49$.

L’Opération Bon pied, bon œil, c’est aussi une question de courtoisie sur la route, «en autant que ce soit aux endroits appropriés», souligne le sergent Levesque. Immobiliser son véhicule sans raison valable peut s’avérer plus dangereux qu’autre chose, dit-il.

Bonne conduite

Être un bon conducteur en présence d’un piéton, cela signifie de ralentir et de laisser un espace d’un mètre, dans une zone de 50 km/h ou moins, ou d’un mètre et demi, dans une zone de plus de 50 km/h, à une traverse piétonnière. C’est aussi faire signe de la main au piéton pour l’informer qu’on l’a bien vu.

Comme le stipule le Code de la sécurité routière, il faut respecter la priorité de passage des piétons aux intersections et redoubler de prudence avant de faire un virage à droite au feu rouge.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires