Un décor d’Halloween qui vaut le détour!

Photo de Valerie Legault
Par Valerie Legault
Un décor d’Halloween qui vaut le détour!
Un squelette et un dragon immenses attirent bien des curieux devant la maison de Julie Brosseau et Éric Brazeau, à Mont-Saint-Grégoire. (Photo : Le Canada Français - Laurianne gervais-Courchesne)

Pandémie ou pas, il n’était pas question pour Éric Brazeau de sauter l’Halloween cette année. Son installation spectaculaire ne passe pas inaperçue à Mont-Saint-Grégoire. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre dans le village, si bien qu’il y a un achalandage inhabituel devant le 27, rue Marcel-Arbour.

Éric Brazeau a entrepris l’assemblage de son décor même si le sort de cette fête était plus qu’incertain jusqu’à la mi-octobre. «Si on s’arrête à cause de la COVID-19, on ne fera jamais rien!», dit-il.

Fan fini de films d’horreur, il profite de l’Halloween pour assouvir sa passion pour les zombies et autres personnages effrayants. Cette année, un immense squelette a élu domicile devant sa maison, au plus grand bonheur des citoyens qui défilent devant chez lui pour admirer le décor.

L’ébahissement des visiteurs fait le bonheur d’Éric Brazeau. Partout où il a habité, le comptable de profession s’est bâti toute une réputation avec ses décors d’Halloween. Tout a commencé en 2000 lorsqu’il est devenu père de famille. Sur la rue du Diamant, dans le secteur Saint-Luc, les petits monstres venaient par centaines pour voir ses décorations de plus près. Même chose sur la rue de la Pléiade, où sa conjointe et lui distribuaient 500 sacs de bonbons en deux heures.

Première fois

«J’ai commencé tranquillement, puis j’en ai ajouté à chaque année pour que les gens reviennent», explique-t-il. Ses décorations d’Halloween l’ont suivi jusque dans son nouveau chez-lui. Il les met en vedette pour la première fois à Mont-Saint-Grégoire. Il lui a fallu l’aide de deux personnes pour mettre sur pied son squelette, dernier arrivé dans son inventaire. «J’ai une grande garde-robe remplie, mais ma conjointe a été bien claire. Je dois m’en tenir à ça!», dit-il en riant.

Le comptable de profession s’amuse à en mettre plein la vue. Sa plus belle récompense survient quand ses visiteurs lui demandent comment il a réussi ses effets spéciaux. «J’essaie toujours de trouver une exclusivité pour époustoufler les gens, confie M. Brazeau. Je veux que ce soit plus gros et meilleur que l’année précédente.»

L’attrait du décor d’Éric Brazeau consiste aussi à faire la rotation de ses personnages principaux. Les sorcières et les pirates prennent une année sabbatique en 2020. Ils seront de retour l’an prochain, assure-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires