Le parcours non traditionnel de femmes célébré

Par Stéphanie MacFarlane
Le parcours non traditionnel de femmes célébré
Oumoul Khairy Sy, Brigitte Laurin, Marie-Pier Lévesque, Maude Ouimet, Marianne Lagacé, Marie-Lee Dufresne et Isabelle Poirier. (Photo : (Photo : Le Canada Français - Laurianne Gervais-Courchesne))

Métier. Le parcours d’onze femmes exerçant un métier non traditionnel a été célébré le 12 mai dernier dans le cadre de la dixième édition du Prix Exception’Elle, organisé par le Centre d’Orientation et de Formation pour Femmes en Recherche d’Emploi (COFFRE). Une soirée a été tenue au cinéma Capitol en leur honneur, notamment pour mettre à l’avant-plan les emplois à prévalence masculine qu’elles pratiquent.

Cette année, onze femmes ont participé au Prix Exception’Elle. Toutes exercent un métier non traditionnel. La lauréate de la bourse de 500$ a été choisie lors d’un tirage au sort. Il s’agit de Marie-Josée Dupuis, technicienne en arpentage chez Denicourt Arpenteurs-géomètres. 

Les autres participantes sont Oumoul Khairy Sy, ingénieure de projets à la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, Brigitte Laurin, préposée aux bâtiments à l’Office municipal d’habitation du Haut-Richelieu, Marie-Pier Lévesque, ingénieure civile chez Soleno et Maude Ouimet, outilleuse chez ABB. 

Marianne Lagacé, coordonnatrice TI chez Alt Informatique, Marie-Lee Dufresne, opératrice de bétonnière chez MSA Baillargeon, Isabelle Poirier, policière au Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu, Marie-Josée Forget, maraîchère à Légumes Terre-Mère, Magalie Beaudoin-Desfossés, soudeuse certifiée chez Métal Pole-Lite et Nancy Bilodeau, peintre en bâtiments à la Corporation du Fort-Saint-Jean ont également participé au Prix Exception’Elle. 

Carrière non genrée

Par l’organisation du Prix Exception’Elle, le COFFRE souhaite inciter des femmes et des jeunes filles à choisir une carrière non genrée, à démontrer des modèles de réussite féminine, à faire connaître des métiers d’avenir et à élargir les choix de carrière des femmes.

Le Prix Exception’Elle a pour objectif de mettre en lumière les métiers à prévalence masculine auprès des femmes et des jeunes filles. Ces métiers, aussi appelés non traditionnels, se définissent comme étant occupés majoritairement par des hommes et où l’on retrouve moins de 33 % de femmes. Le Québec compte 251 professions non traditionnelles pour les femmes, selon des statistiques publiées par Emploi-Québec.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires