Chronique : Château Pesquié, Cuvée Prestige 1912m 2016, vin rouge

Chronique : Château Pesquié, Cuvée Prestige 1912m 2016, vin rouge

Avez-vous déjà entendu parler du Mont Ventoux? L’ascension de cette montagne du sud de la France est l’épreuve la plus difficile du Tour de France (vélo). Il tient son nom des vents presque constants qui balaient la région. Ces vents offrent l’avantage de protéger les ceps de vignes des maladies et des parasites. La famille Chaudière, du Château Pesquié, cultive ses vignobles au pied du Mont Ventoux, dans un amphithéâtre naturel qui favorise la maturation des raisins.  

Cette Cuvée Prestige 1912m, constituée de 70 % du cépage grenache, et de 30 % de syrah, a été baptisée 1912m en rappel de l’altitude de 1912 mètres du Mont Ventoux.

Cet authentique vin des Côtes-du-Rhône, d’appellation Ventoux (partie sud du Rhône), a été élevé 12 mois en fûts de chêne, dont 20 % de bois neuf, avant d’être par la suite mis en bouteille au Domaine.

Déjà excellent à boire maintenant, il pourra se conserver et même s’affiner dans les trois prochaines années, si gardé dans de bonnes conditions. Je vous suggère de le servir à une température variant de 16°C à 19°C.

Arborant une couleur rouge violacé de bonne intensité, il offre un nez (arômes) assez puissant qui s’ouvre sur des parfums de confiture de framboise, de violette et de poivre.  En bouche, il révèle une bouche ample qui se termine dans une finale assez persistante. De corps moyen à puissant, il rehaussera tout bon plat de viandes rouges, particulièrement l’agneau, le canard, les mets mijotés, les fromages à pâte ferme. À essayer aussi avec les pastas à l’italienne, la pizza et le risotto aux champignons. Un vin polyvalent, quoi.

Voici ce qu’écrivait à son sujet le chroniqueur Patrick Désy, sur canoe.ca, le 10 octobre dernier :  « Meilleur que l’an dernier, cette cuvée 1912m est toujours aussi bien indiquée pour la chasse! Dominé par le grenache et complété par la syrah dont les vignes sont situées tout en hauteur, d’où le nom de la cuvée. Il en résulte un rouge généreux dégageant des parfums de violette, de viande fumée, de cerise et de garrigue. La bouche est juteuse, les tanins charnus, l’ensemble reste énergique et affiche une acidité salivante. Finale réglissée. »

Disponible dans plusieurs succursales de la SAQ
Pastille de goût : « Aromatique et charnu »
15,55$ – Code : 743922
Rabais de 1$ + 500 points du 15 novembre au 2 décembre.

 

André Dagenais
Sommelier, Sélections Oeno
oeno.ca

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires