Coups de feu autour d’une boîte de nuit de Sacramento: six morts et 12 blessés

Adam Beam, The Associated Press
Coups de feu autour d’une boîte de nuit de Sacramento: six morts et 12 blessés

SACRAMENTO, Calif. — La police en Californie est à la recherche d’au moins deux suspects relativement à une tuerie survenue dimanche au centre-ville de Sacramento qui a fait six morts et 12 blessés.

Ce sont trois hommes et trois femmes qui ont été tués, a déclaré la cheffe de la police de Sacramento, Kathy Lester, lors d’une conférence de presse. 

Des policiers patrouillaient dans le secteur vers 2 heures du matin lorsqu’ils ont entendu des coups de feu. À leur arrivée sur les lieux, ils ont trouvé une grande foule rassemblée dans la rue et six personnes mortes. Dix autres personnes se sont rendues par elles-mêmes ou ont été transportées à l’hôpital. 

Au moins quatre des blessés ont été hospitalisés avec des blessures mettant leur vie en danger. Les autorités n’ont identifié aucune des victimes ni avancé de mobile possible de la fusillade. 

Les autorités disent qu’au moins deux personnes ont ouvert le feu à cet endroit. Ils sollicitent donc l’aide du public pour identifier les responsables. Mme Lester n’a pas fourni de détails sur le type d’arme utilisée.

Il s’agit d’une «scène très complexe», a affirmé Mme Lester qui a lancé un appel au public pour demander aux témoins ou à quiconque ayant enregistré l’évènement de communiquer avec la police.

D’ailleurs, une vidéo diffusée sur Twitter montre des gens qui courent dans la rue au son de plusieurs coups de feu successifs. La vidéo montre plusieurs ambulances sur les lieux.

Les résidents ont été appelés à éviter le secteur, qui compte plusieurs restaurants et bars qui mènent au Golden One Center, l’endroit où les Sacramento Kings jouent au basketball.

Berry Accius, un militant communautaire, a déclaré qu’il est venu sur les lieux peu après la fusillade.

«La première chose que j’ai vue, c’était les victimes. J’ai vu une jeune fille avec un tas de sang et une fille qui lui enlevait son verre et criait «Ils ont tué ma sœur», ainsi qu’une mère qui accourait à la recherche de son fils», a raconté M. Accius.

Une autre femme âgée de 32 ans, Kay Harris, a relaté qu’elle dormait quand un membre de sa famille a appelé pour dire qu’ils pensaient que son frère avait été tué. Elle a dit qu’elle pensait qu’il était à London, le nom d’une boîte de nuit située  sur la 10e rue (10th Street).

Elle a décrit un endroit prisé des jeunes.

Elle a passé la matinée à attendre des nouvelles alors qu’un périmètre de sécurité encerclait la boîte de nuit en question.

«C’est vraiment un acte de violence insensé», a-t-elle affirmé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires