Le nombre de nouveaux cas de COVID et de morts en baisse dans le monde, selon l’OMS

The Associated Press
Le nombre de nouveaux cas de COVID et de morts en baisse dans le monde, selon l’OMS

GENÈVE, Suisse — Le nombre de cas de coronavirus signalés dans le monde a chuté pour la deuxième semaine consécutive, la semaine dernière, et le nombre de décès confirmés de COVID-19 a également baissé, selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 

Dans son plus récent rapport sur la pandémie, publié mercredi, l’OMS indique que plus de 9 millions de cas ont été signalés la semaine dernière, une baisse hebdomadaire de 16 %. On a aussi enregistré la semaine dernière plus de 26 000 nouveaux décès dus à la COVID-19, une baisse de 43 %. L’agence de santé des Nations unies a précisé que les infections à coronavirus confirmées étaient en baisse dans toutes les régions du monde.

L’OMS prévient toutefois que les chiffres rapportés comportent une incertitude considérable, car de nombreux pays ont suspendu le dépistage à grande échelle, ce qui signifie que de nombreux cas ne sont probablement pas détectés.

L’agence a déclaré qu’elle suivait également un sous-variant d’Omicron qui est une recombinaison de deux versions, les BA.1 et BA.2. Ce sous-variant a été détecté pour la première fois en Grande-Bretagne en janvier. 

L’OMS a déclaré que les premières estimations suggèrent que l’Omicron recombiné pourrait être environ 10 % plus transmissible que les mutations précédentes, mais des preuves supplémentaires sont nécessaires.

L’agence a continué d’avertir les pays de ne pas abandonner trop rapidement leurs mesures sanitaires et prédit que les futurs variants pourraient se propager facilement si les systèmes de surveillance et de dépistage sont mis de côté.

La semaine dernière, le Royaume-Uni a déclaré que la COVID-19 avait atteint des niveaux records à travers le pays, les statistiques gouvernementales estimant qu’environ 1 personne sur 13 était infectée. Ces chiffres sont arrivés le jour même où le gouvernement britannique abandonnait son programme de tests gratuits.

Pendant ce temps, les autorités chinoises ont effectué plus de tests de masse cette semaine à Shanghai, qui reste confinée après une nouvelle augmentation des infections; la ville a enregistré plus de 90 000 cas, mais aucun décès pendant la pandémie.

Malgré la frustration croissante du public et les inquiétudes concernant les effets économiques, la Chine affirme qu’elle s’en tient à sa stratégie «zéro COVID», imposant des confinements stricts, un dépistage massif et l’isolement obligatoire de tous les cas suspects et contacts étroits. 

Devant un tollé, les autorités de Shanghai ont annoncé mercredi qu’elles autoriseraient au moins certains parents à rester avec des enfants infectés, faisant exception à une politique d’isolement de toute personne déclarée positive.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires