La députée de Maurice-Richard, Marie Montpetit, ne sollicitera pas un nouveau mandat

Caroline Plante, La Presse Canadienne
La députée de Maurice-Richard, Marie Montpetit, ne sollicitera pas un nouveau mandat

QUÉBEC — La députée indépendante dans la circonscription de Maurice-Richard, Marie Montpetit, ne sollicitera pas un troisième mandat lors des prochaines élections générales.

C’est ce qu’elle a annoncé, mardi, lors d’un point de presse à l’Assemblée nationale. La députée avait été éjectée du caucus libéral l’automne dernier en raison d’allégations d’abus de pouvoir envers son personnel.

Mardi, elle a nié toute faute et rappelé qu’aucune plainte formelle n’avait été déposée contre elle. «Je n’ai rien à me reprocher», a-t-elle déclaré. 

«Est-ce qu’il y a des collaborateurs avec qui j’ai travaillé (…) qui n’ont pas répondu à mes attentes? Oui, c’est arrivé. Est-ce que j’ai fait preuve de harcèlement psychologique à leur égard? Non.»

Mme Montpetit a dit qu’elle n’excluait pas un éventuel retour en politique, mais qu’elle désirait se consacrer à autre chose, pour le moment.

«C’est quelque chose qui me passionne de pouvoir contribuer à l’avancement du Québec, à l’avancement d’une société. Mais, après ça, il y a plein de façons de le faire», a-t-elle affirmé.

Se disant «très sereine», Marie Montpetit a quand même confié qu’elle ne pourra pas, le 3 octobre prochain, voter pour le Parti libéral du Québec (PLQ) de Dominique Anglade. 

Elle a déploré le traitement injuste que la cheffe libérale lui avait réservé, disant n’avoir jamais eu la chance de s’expliquer et de se défendre. Elle accuse Mme Anglade de lui avoir «manqué de respect». 

«Est-ce que je vais voter aux élections pour le PLQ? La réponse, dans les circonstances, c’est non (…) à cause de la façon dont les choses se sont faites», a-t-elle déclaré. 

«On est dans une démocratie, une société de droit. Tous les principes de droits naturels ont été bafoués dans cette circonstance-là», s’est-elle indignée.

Mme Montpetit était, jusqu’en novembre dernier, porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé. Elle avait précédemment occupé les fonctions de ministre de la Culture dans le gouvernement Couillard. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires