La SOPFEU lance un appel à la prudence en raison du temps chaud et sec

QUÉBEC — Les conditions météorologiques des derniers jours ont à coup sûr plu aux amateurs de plein air, mais le temps chaud et sec pousse la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) à lancer un appel à la prudence en raison des risques liés aux incendies.

Dans un communiqué, la SOPFEU a noté que les conditions estivales augmentent les risques d’incendie de plus grande intensité dans plusieurs régions. Mardi matin, le risque était considéré comme étant «très élevé» dans plusieurs secteurs de l’ouest de la province.

«Au cours des prochains jours, une crête anticyclonique s’installera sur la province et apportera du temps chaud et sec sur une grande partie des régions du Québec. Ces conditions météorologiques entraîneront des indices d’intensité et de propagation de feu à la hausse pour les prochains jours», a expliqué la SOPFEU.

Dans ce contexte, la SOPFEU croit qu’il est bon de rappeler qu’après une activité extérieure, il est important de ne rien laisser derrière qui pourrait déclencher un brasier.

Elle recommande donc de s’assurer de bien éteindre ses feux de camp, de redoubler de prudence avec les articles de fumeur et de bien nettoyer les parties chaudes d’un véhicule tout-terrain.

Depuis le début de sa saison de protection, la SOPFEU a répertorié 99 incendies qui ont affecté 87,3 hectares de forêt, ce qui est légèrement sous la moyenne pour cette période de l’année.

Selon la SOPFEU, 99 % des incendies qui ont eu lieu ce printemps sont imputables à l’activité humaine.